6 raisons scientifiques pour arrêter (ou diminuer) la consommation de céréales avec du gluten


Il y a ceux qui disent que manger sans gluten est devenu une mode. Peut-être. Mais ne pensez vous pas que si les gens qui ne sont ni allergiques ni intolérants au gluten ne tiraient pas des bonnes conséquences du fait d’arrêter les céréales sans gluten ils ne le feraient pas? Franchement, éviter les céréales avec du gluten (blé et toutes ses variantes, orge et seigle) n’est pas facile. Ça requiert une volonté importante déjà au niveau affectif et aussi une volonté à la cuisine! Chercher des nouvelles recettes, passer du temps à cuisiner et apprendre à manger autrement. Alors, pourquoi est-ce que les gens s’embêtent à faire ça lorsqu’ils n’ont pas d’allergie ou intolérance à cette protéine?

D’abord… qu’est-ce que le gluten?
Le gluten est un mélange de protéines de certain céréales (blé, orge et seigle) qui est formé par des prolamines: les gliadines et les gluténines. Le gluten donne de l’élasticité à la pâte de pain et rend la farine panifiable. La gliadine (blé, épeautre, kamut, petit épeautre), la sécaline (seigle) et l’hordéine (orge) sont les prolamines responsables de la maladie coeliaque et l’allergie au gluten. La gluténine aussi, mais en moindre degré.

Il n’y a pas que le gluten
Les gens intolérants (coeliaques) ou allergiques, le sont au gluten; mais on est tous sensibles à d’autres composants que l’on retrouve dans les céréales qui contiennent du gluten. On parle d’anti-nutriments tels que les inhibiteurs de l’amylase-trypsine ou les lectines.

Sensibilité au gluten non coeliaque

On a créé le terme « sensibilité au gluten non coeliaque » pour parler des gens (surtout des femmes) qui ont des symptômes qui disparaissent avec la non-consommation de céréales avec gluten. Ces symptômes incluent, selon une étude réalisée en Italie:

Ballonnements Sentiment de mal-être
Maux de ventre Fatigue
Diarrhées ou constipation Maux de tête
Douleurs épigastriques Sentiment d’oppression
Nausées Confusion mentale (« foggy mind »)
Reflux gastro-œsophagien Insensibilité dans les bras et les jambes
Aphtes répétitives (stomatite aphteuse) Fibromyalgie – douleurs musculaires et articulaires
Brûlures d’estomac ou vomissements Dermatites / éruptions cutanées
Glossite (inflammation de la langue) Anémie
Dépression

 

Ce n’est pas pour rien que presque le moitié de 910 athlètes enquêtés suivent une diète sans gluten parce qu’ils ont aperçu des bénéfices au niveau de la santé et de l’énergie, selon cette étude. Ou encore, de 1002 personnes étudiées au Royaume Uni, 13 % ont dit avoir une sensibilité au gluten et 3,7 % ont déclaré avoir éliminé ces céréales de leur régime.

Différents études ont démontré que:

  1. Les ɑ-gliadines des céréales avec gluten provoquent des réponses immunologiques pro-inflammatoires, c’est à dire, la consommation de céréales avec gluten nous provoque des états inflammatoires.
  2. L’administration de lectines de blé à des animaux expérimentaux cause de l’hyperplasie (augmentation du volume à cause de l’augmentation du nombre de cellules) et de l’hypertrophie (augmentation du volume à cause de l’augmentation du volume des cellules) de l’intestin grêle, de l’hypertrophie du pancréas et de l’atrophie du thymus. Il faut dire que les lectines les plus étudiées ont été celles du blé, bien que l’on a démontré leur activité dans le blé, l’orge, le seigle, l’avoine, le maïs et le riz. Néanmoins, il faut savoir qu’on peut éliminer en grande partie les lectines des graines avec le trempage et que le consommation de céréales complètes en contre-position aux céréales raffinées peut avoir des effets anti-inflammatoires qui pourraient compenser les effets pro-inflammatoires du gluten et de la lectine.
  3. Les inhibiteurs de l’amylase-trypsine causent aussi des réponses immunologiques pro-inflammatoires.
  4. Une diète sans céréales avec gluten prévient le développement de diabètes type 1 chez les souris non obèses. À l’envers, une diète riche en céréales avec du gluten favorise l’apparition de la diabètes type 1 chez les souris non obèses.
  5. Une diète sans gluten nous change le microbiote intestinal (les microbes de nos intestins). Quand on enlève les céréales avec du gluten, la populations de firmicutes diminuent. La présence de bactéries firmicutes aurait une liaison directe avec l’obésité.
  6. Une diète sans céréales avec gluten améliore l’état des malades de fibromyalgie. Dans cette étude réalisée avec 20 patients diagnostiqués avec fibromyalgie et sans maladie coeliaque, la diète sans gluten a mené à une rémission de la fibromyalgie; a réduit les douleurs des malades, la fatigue et les migraines; leur a permis de reprendre leur vie quotidienne et leur travail et leur a amélioré la dépression. L’étude signale les céréales avec gluten comme possible cause de la fibromyalgie.

Une bonne diète sans gluten

C’est évident que réduire la consommation de gluten pour aider notre corps à être plus sain doit se faire dans une logique nutritionnelle et dans le cadre d’une alimentation saine. Arrêter le gluten pour se gonfler de graisses de mauvaise qualité ou de sucre, n’est pas une bonne solution. Si vous voulez des conseils pour suivre une diète saine, n’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir gratuitement mon guide « 30 actions à entreprendre pour manger plus sainement ».

Merci de votre indulgence, le français n’est pas ma première langue.

N'hésitez pas à partager cette recette, la liker et à laisser vos commentaires ci-dessous. Merci!

Voulez-vous amméliorer votre alimentation? Téléchargez gratuitement le guide "30 actions à entreprendre pour manger plus sainement". Dîtes-moi à quelle adresse mail vous l'envoyer.

* indicates required

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous amméliorer votre alimentation? Téléchargez gratuitement "30 actions à entreprendre pour manger plus sainement". Un guide pour:

  • revoir votre alimentation
  • prévenir la maladie
  • redécouvrir le vrai goût des choses

Dîtes-moi à quelle adresse mail vous l'envoyer.