Le sucre (I): pourquoi je le considère comme un poison?


Cette semaine je voulais vous parler du sucre, ce que plusieurs personnes (dont moi) considérons comme un poison addictif. Comme pas mal d’autres fois, je me suis rendu compte que pour vous expliquer tout ce que j’ai envie de vos dire il faudra bien faire deux (ou trois) articles. Aujourd’hui je veux vous parler des problèmes de consommer du sucre. Mais tout d’abord…

 

Sucre, sucres, glucides, hydrates de carbone… mettons un peu d’ordre!

Ce qu’on connait comme « le sucre » est de la saccharose, la poudre blanche que plein de gens mettent dans leur café ou thé. « Les sucres » ce sont les « glucides » ou les « hydrates de carbone », un combustible indispensable pour notre organisme. Le sucre (la saccharose) fait partie du groupe des glucides ou hydrates de carbone, qui est un groupe assez complexe. Selon la structure moléculaire des hydrates de carbone on trouve:

 

saccLes sucres simples ou rapides:

Monosaccharides

Glucose: on le trouve dans des fruits, du miel et quelques légumes.

Fructose: on le trouve dans le miel et les fruits.

Galactose: fait partie du lactose du lait.

 

Disaccharides

Lactose: on le trouve dans le lait, construit par du galactose et du glucose.

Saccharose (le sucre de table): formé par du glucose et du fructose.

Maltose: formé par deux molécules de glucose.

 

Les sucres complexes ou lents:

Polysaccharides

Glycogène (chaines de glucose): substance de réserve principale des animaux.

Amidon (chaines de glucose): substance de réserve principale des végétaux. On le trouve dans les céréales, les tubercules et les légumes secs.

Cellulose (chaines de glucose avec des liaisons différentes): on la trouve dans les végétaux. On ne peut pas la digérer, on la considère comme étant de la fibre.

Inuline (chaines de fructose): on la trouve dans des végétaux comme l’artichaut ou la chicorée. Également considérée comme étant de la fibre.

Les meilleurs hydrates de carbone pour faire marcher notre corps sont les polysaccharides, notamment les amidons qu’on trouve dans les céréales (si possible complètes et bio), les légumes secs et les tubercules. Par leur composition plus complexe, ce sont des glucides qui vont s’absorber petit à petit et qui vont, donc, nous donner de l’énergie pendant un long moment, au lieu de faire une décharge trop forte et rapide de sucre dans notre sang, comme font les sucres simples.

 

Photo de Stijn Nieuwendijk
Photo de Stijn Nieuwendijk

Alors, il n’est pas bon de manger des fruits et du miel?

Si! C’est bien de manger des fruits et un peu de miel, bien sûr. Évidemment les quantités dépendent des besoins énergétiques particuliers de chaque personne (selon ses activités). Ce dont je veux vous parler aujourd’hui c’est des sucres simples raffinés et isolés utilisés de partout dans la nourriture industrielle. Des sucres simples qu’on ne trouve pas comme ça dans la nature et qui apparaissent sur la liste d’ingrédients de l’étiquette avec plusieurs noms: sucre, dextrose, saccharose, glucose, sirop de glucose, sirop de dextrose, dextrose de blé, dextrose de maïs, sirop de maïs, etc. Des sucres simples ajoutés dont notre corps n’a pas du tout besoin.

Quand on mange un fruit et on en prend les sucres simples, on ne prend pas que ça, sinon aussi les fibres, les vitamines et les minéraux qui vont avec. Les sucres simples utilisés par l’industrie agroalimentaire sont vides, ce sont que du sucre, sans tout ce qui accompagne la vraie nourriture. C’est clair, donc, qu’il y a une grosse différence.

 

Le sucre est un voleur!

Quand on sait que pour métaboliser les sucres notre corps se sert des vitamines du groupe B ainsi que du magnésium, on peut vite comprendre qu’une grande consommation de sucres raffinés va nous voler ces vitamines et ce minéral. Quand on ingère des céréales complètes, on ingère aussi plein de vitamines et de minéraux qui vont nous aider à utiliser les hydrates de carbone que les céréales nous apportent. Par contre, si on ingère des sucres raffinés (qui n’ont pas de vitamines ni de minéraux) le corps doit aller les chercher dans les « réserves » que l’on a.

 

skeletonLe sucre attaque la santé de nos os

Les os sont formés principalement par calcium, mais aussi par du magnésium (et autres minéraux). Approximativement 70% du magnésium de notre corps se trouve dans les os. Le magnésium aide à métaboliser la vitamine D, qui est primordiale pour la fixation du calcium dans les os. C’est donc évident que manger trop de sucre va avoir une répercussion directe dans la santé de nos os!

 

La sucre augmente les risques cardiovasculaires et les cas de surpoids et d’obésité

Quand on ingère du sucre, on ingère une grosse quantité de calories que, si on ne les utilise pas, passe dans le sang en forme triglycérides, ce qui incrémente le risque cardiovasculaire. Les calories en plus vont finalement être stockées en forme de matière grasse, ce qui nous mène au surpoids et à l’obésité. Plusieurs études montrent une liaison plus forte entre l’obésité et le sucre qu’entre les graisses et les sucres.

 

Le sucre augmente le risque de cancer de sein

Des études scientifiques comme celui-ci démontrent que la consommation de sucre a un impacte important dans le développement de cancer de sein et que la fructose dérivée de la saccharose facilite les métastases dans les poumons.

 

Le sucre est addictif

Les études dirigés par Serge Ahmed, directeur de recherche CNRS de l’Université de Bordeaux, démontrent que le sucre a un potentiel addictif plus élevé que la cocaïne.

 

Le sucre alimente les champignons candida

Même si les candida peuvent toucher toute la population, les femmes les connaissent un peu plus à cause de la candidose vaginale. Des études démontrent que la réduction du sucre aide notablement à éliminer ce champignon.

 

Le sucre… qu’est-ce qu’il en fait, des choses!

Celles-ci ne sont que quelques unes des conséquences d’ingérer du sucre. Nombreux études parlent aussi de:

Altérations du système nerveux

Diminution des défenses

Infertilité (pour l’instant, chez les rats)

Mortalité plus élevée (pour l’instant, chez les rats)

Etc.

Alors, allez-vous continuer à bouffer du sucre? La semaine prochaine je vous expliquerai où il se cache…

 

 

 

Save

Save

Merci de votre indulgence, le français n’est pas ma première langue.

N'hésitez pas à partager cette recette, la liker et à laisser vos commentaires ci-dessous. Merci!

Voulez-vous amméliorer votre alimentation? Téléchargez gratuitement le guide "30 actions à entreprendre pour manger plus sainement". Dîtes-moi à quelle adresse mail vous l'envoyer.

* indicates required

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voulez-vous amméliorer votre alimentation? Téléchargez gratuitement "30 actions à entreprendre pour manger plus sainement". Un guide pour:

  • revoir votre alimentation
  • prévenir la maladie
  • redécouvrir le vrai goût des choses

Dîtes-moi à quelle adresse mail vous l'envoyer.